sécurité aeroport

La Sécurité aux USA

Sécurité aux Etats-Unis

Depuis le 11 septembre les Etats-Unis se sont trouvés confrontés à deux préoccupations pour les moins contradictoires d’un côté, faire des frontières un des fronts de lutte contre le terrorisme ; de l’autre, maintenir la libre circulation des biens et des personnes entre les pays frontaliers afin de ne pas entraver les relations économiques et les flux commerciaux avec leurs voisins.

La sécurité a été érigée en préoccupation principale des américains. Ce processus de sécurisation engage notamment un renforcement des contrôles aux frontières, une utilisation de la haute technologie en matière de surveillance et de contrôle, un ciblage des étrangers venant des pays du Sud considérés comme potentiellement dangereux et une classification de certains Etats.

 Homeland Security, Département de la Sécurité Intérieure

Ce processus réactualise le concept de Homeland Security, déjà employé par les militaires et les politiciens et permet de créer un nouveau ministère (le Homeland Security Department,HSD). Ce qui a conduit à définir une nouvelle catégorie de personnes à risques (les ressortissants des pays du Moyen-Orient et d’Asie Centrale). Pour ensuite, mettre en place avec le Patriot Act un système de surveillance des individus, et enfin faire de la guerre contre le terrorisme le moteur de la politique intérieure et étrangère.

 

Dès lors, ce processus tout sécuritaire a conduit à une mutation des frontières en zones différenciées de filtrage électronique de l’ennemi et permettre l’adoption d’un dispositif de lutte contre le terrorisme qui est passé d’un système réactif classique à un système proactif fondé sur les technologies les plus sophistiquées de surveillance, d’identification et de renseignement.

Le département de la Sécurité intérieure des États-Unis

Initié par le président George W. Bush en 2002, le département de la Sécurité intérieure des États-Unis (United States Department of Homeland Security) est un département de l’administration fédérale américaine. Le chef du département de la Sécurité intérieure des États-Unis est dirigé par le secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis qui est un membre du cabinet du président américain. Son rôle est  d’organiser et d’assurer la sécurité intérieure du pays. Il réunit 22 agences fédérales liées à la sécurité du pays, notamment les US Coast Guard, les douanes, le Secret Service, les gardes-frontières, l’Agence fédérale des situations d’urgence ou encore l’administration de sécurité du transport.

C’est ce même département gouvernementale qui analyse toutes les demandes ESTA avant de la valider ou de les refuser.

Ce département est soutenu par les agences de la Communauté du renseignement (CIA et NSA), ainsi que le FBI. Il est également chargé du contre-espionnage au sein du territoire américain. Il est autorisé par une loi à surveiller les opérations d’achats par cartes de crédit, les données médicales, les déplacements, les abonnements à des magazines et l’utilisation d’Internet ou des messages électroniques. Ainsi l’ensemble de ces informations est assemblé au sein d’une base de données centrale recensant des informations sur tous les citoyens américains. Cette maîtrise totale de l’information est concrétisée par la loi dite Usa Patriot.

Le conseil de sécurité nationale

Le conseil de sécurité nationale (National Security Council ou NSC) est une organisation administrative qui dépend directement du président des États-Unis. Son rôle est bien sûr de conseiller, de coordonner et parfois de donner une impulsion sur les sujets de politique étrangère, de sécurité nationale et plus généralement sur l’ensemble des questions stratégiques. Le Conseil de sécurité nationale est un acteur peut connu, mais majeur, parfois même prédominant dans la politique étrangère des États-Unis.

Il regroupe le vice-président, le secrétaire d’État (équivalent du ministre des Affaires étrangères dans les autres pays), le secrétaire à la Défense et le conseiller à la sécurité nationale autour du président. Il est présidé par le président de la république alors que son administration est dirigée par le conseiller à la sécurité nationale. En fonction de la situation internationale et des priorités du président, le conseil se réunit régulièrement.